À Brest, la pétition citoyenne pour réfléchir sur l’avenir de la Penfeld est lancée !

D’après photo de David Cormier

Le dispositif de pétition citoyenne mis en place par la Ville de Brest après les dernières élections municipales de 2020, n’avait permis à aucune des 10 propositions faites jusqu’à présent de passer l’étape de la « recevabilité ». La proposition d’une « Convention Penfeld »  vient de franchir ce premier cap. Il reste maintenant 4 mois pour recueillir au moins 2 000 signatures de personnes de 16 ans et plus, habitant Brest …

À Brest, une pétition pour réfléchir sur l’avenir de la Penfeld

Les Brestois d’au moins 16 ans peuvent signer une pétition pour créer une convention citoyenne sur la Penfeld, et réfléchir à la façon dont la Ville et ses habitants pourraient davantage en profiter.
Un article de David Cormier dans Le Télégramme du

Marif Loussouarn, Valérie Pau, Jean-Yves Pochart et Pierre-Yves Brouxel, de l’association Rue de Penfeld, montrant le fleuve et invitant à signer la pétition pour une convention citoyenne.
Marif Loussouarn, Valérie Pau, Jean-Yves Pochart et Pierre-Yves Brouxel, de l’association Rue de Penfeld, montrant le fleuve et invitant à signer la pétition pour une convention citoyenne. (Photo Le Télégramme/David Cormier)

Pour la première fois, une pétition soumise à la Ville de Brest est jugée recevable. C’est une possibilité offerte depuis le début de ce mandat, en 2020. L’association Rue de Penfeld se réjouit de voir son projet ainsi soumis au vote de la population brestoise. « Pour une convention citoyenne sur la Penfeld » entend permettre à des citoyens, à des spécialistes ou personnes qualifiées, d’apporter leur réflexion sur le devenir du fleuve et de son intégration à la ville.

Des balades autour de la Penfeld

Le vote est ouvert depuis la mi-novembre 2023 et il s’achèvera le 14 mars 2024. Il devra compter au moins 2 000 signatures de Brestois de 16 ans ou plus, non élus. Dès lors, le maire de Brest, François Cuillandre, pourra, s’il le souhaite, soumettre le sujet au conseil municipal. On peut voter en ligne sur jeparticipe.brest.fr ou bien sur papier, en mairie centrale ou de quartier. « Nous aimerions que, comme pour le budget participatif, les gens puissent voter aussi dans d’autres lieux publics », espèrent les membres de l’association. Ils organiseront des balades autour de la Penfeld les dimanches 10 décembre, 14 janvier et 11 février en fin de matinée, sur différents thèmes.
Le texte de la pétition pose le contexte et l’enjeu. « La démarche Cœur de métropole, initiée par le cabinet d’urbanisme de Paola Vigano, a montré l’intérêt d’associer les habitant(e)s aux réflexions sur l’évolution de leur ville. La Convention citoyenne sur le climat a révélé la forte pertinence d’une élaboration de citoyens tirés au sort, éclairée de diverses expertises. Cette démarche est aujourd’hui reprise par de nombreuses villes à Rennes, Nantes, Rouen… »

Si vous êtes brestoise ou brestois, la pétition est à signer en ligne par ici : https://jeparticipe.brest.fr/project/petition-citoyenne/collect/deposez-vos-petitions/proposals/convention-penfeld


Dans cette vidéo de 24’50″produite en décembre 2022 par le réseau Cohérence, groupe pour des conventions citoyennes en Bretagne ,  l’association « Rue de Penfeld » présente sa démarche de pétition citoyenne …

L’association Rue de Penfeld soucieuse d’élargir les usages partagés de la Penfeld a déposé sur le site de la ville de Brest une pétition citoyenne qui permet l’examen de la demande en conseil municipal si elle recueille 2 000 signatures. La convention citoyenne semble un bon moyen de faire émerger des propositions à soumettre aux organismes compétents pour imaginer de nouveaux usages de ces espaces au cœur de la ville …


À Brest, l’association Rue de Penfeld a besoin de signatures

La pétition « Pour une convention citoyenne sur la Penfeld » a besoin de récolter 2 000 signatures avant le 14 mars 2024, pour être soumise à discussion lors du conseil municipal du printemps, à Brest (Finistère).
Un article publié dans Ouest-France du

Les membres de l’association Rue de Penfeld comptent sur la participation des Brestois pour obtenir les 2 000 signatures nécessaires à l’étude de leur pétition en conseil municipal.
Les membres de l’association Rue de Penfeld comptent sur la participation des Brestois pour obtenir les 2 000 signatures nécessaires à l’étude de leur pétition en conseil municipal. | OUEST-FRANCE

En 2020, après les élections municipales, un dispositif de pétition citoyenne a été mis en place par la Ville de Brest (Finistère), avec l’ambition de favoriser une démocratie locale plus participative à travers un nouveau pacte citoyen, qui redéfinit le lien entre les habitants et les institutions politiques locales en plaçant les habitants au centre des décisions.
« Trois années plus tard, aucune des dix propositions soumises n’a été jugée recevable, confie Marif Loussouarn, membre de l’association Rue de Penfeld. Nous avons déposé la onzième en septembre 2023. Et nous avons le plaisir d’avoir passé la première étape. »

Seulement quatorze signatures depuis le 14 novembre

La pétition « Pour une convention citoyenne sur la Penfeld » a désormais besoin de récolter 2 000 signatures avant le 14 mars 2024, à 17 h, pour avoir la chance d’être soumise à discussion lors du conseil municipal du printemps. Un dispositif que l’association juge très intéressant, mais très difficile d’accès.
En effet, les votes ne sont éligibles que par Internet ou dans les mairies de quartier.  Depuis le 14 novembre, nous n’avons eu que quatorze signatures, alors que nous savons que les enjeux et les possibles autour de la Penfeld intéressent beaucoup de gens.
Pour voter, il suffit d’habiter Brest, d’avoir 16 ans ou plus, être non élu au conseil municipal. L’association Rue de Penfeld souhaite profiter des prochains mois pour organiser des rencontres et des balades autour de la Penfeld.


Lire par ailleurs sur PrendreParti à propos de l’ouverture de la rivière Penfeld …

Une convention citoyenne pour ouvrir la rivière Penfeld aux Brestoises et aux Brestois ?