« Plogoff mon amour, mémoire d’une lutte »

« Plogoff, mon amour. Mémoire d’une lutte » a été réalisé en 2018 par Laure Dominique Agniel.  Le petit bourg tranquille de la Pointe du Raz, semblait être le lieu idéal pour « offrir » aux Bretons leur première centrale nucléaire. C’était sans compter sur la capacité de résistance de la population. Le film propose un récit sensible de cette victoire citoyenne qui continue d’inspirer les luttes d’aujourd’hui …

« Plogoff mon amour » explore la force d’un mouvement collectif non violent et la beauté d’un site préservé.  Celles et ceux qui ont consacré sept ans de leur vie à ce combat contre l’Etat et EDF, étaient des pionniers : ils voient éclore actuellement les projets écologistes qu’ils proposaient avec 40 ans d’avance. Mise en appétit avec ce teaser d’une durée de 2’08 »

« Plogoff, mon amour. Mémoire d’une lutte »
Documentaire réalisé en 2018 par Laure Dominique Agniel.
A voir ci dessous dans sa version intégrale d’une durée de 1H .

Des hommes, des femmes, des enfants tracent sur le sable de la baie des Trépassés une œuvre éphémère : nous sommes à Plogoff, à la pointe du Raz, tout au bout de la Bretagne. Ces artistes d’un jour célèbrent la lutte qu’ils ont menée ici même contre la construction d’une centrale nucléaire.
Le film, à travers le récit des protagonistes de la lutte de Plogoff, (1974-1981), s’interroge sur sa résonance aujourd’hui avec la multiplication du nucléaire en France et dans le monde, avec le développement des mouvements de résistance citoyenne qui s’inspirent de Plogoff et du Larzac.
C’est aussi un film sur la relation des êtres humains à la beauté : si certains technocrates voient dans la nature un simple outil de profit, ceux qui vivent en osmose avec la terre qui les porte, veulent préserver cette harmonie, cette beauté.
La pointe du Raz, site remarquable de Plogoff, la mer, le vent, la lande, deviennent alors des personnages du film.

Auteur-Réalisateur : Laure Dominique Agniel
Image : Kevin Blain
Son : Kevin Blain
Montage : Anne Marty
Producteur délégué : Taïpi Films

En savoir plus sur Plogoff

.

Plogoff, un combat pour demain. C’est un livre.
C’est d’abord la chronique du premier combat victorieux contre le lobby nucléaire : celui de la population de Plogoff dans la Pointe du Raz et des comités qui la soutenaient.
C’est aussi un document utile à tous ceux qui, aujourd’hui, reprennent ce combat. Que ce soit contre l’EPR de Flamanville ou contre l’aéroport de Notre Dame des Landes.

PLOGOFF, une victoire contre le nucléaire. Le livre.Plogoff a gagné ! En moins d’une seconde la joie explose, dans le local de Radio-Plogoff, en ce 10 mai 1981.

Pour la première fois, une résistance de cinq ans, marquée par les affrontements de six semaines d’enquête publique, a fait reculer le colosse EDF et le lobby nucléaire.

Près de 25 ans plus tard un livre, « Plogoff, un combat pour demain » retrace les étapes essentielles de cette lutte.
Il nous mène à la Pointe du Raz mais il s’inscrit également, de Malville au Larzac, dans le contexte des luttes menées en France dans les années 1970/1980.

Il parle de Three mile Island, de Tchernobyl et des risques que nous fait courir la dissémination nucléaire.

Il parle de l’effet de serre, du réchauffement climatique et rappelle l’espoir né à Plogoff d’expérimenter, à une échelle locale une politique d’économie d’énergie et de développement des énergies renouvelables.

Il rappelle les promesses non tenues et les 20 années perdues.

Ecrit, avec une volonté narrative, c’est un travail de mémoire qui, au-delà du mythe de Plogoff, cherche à situer les responsabilités politiques d’hier et d’aujourd’hui au moment où le gouvernement français relance la politique de dissémination nucléaire de la France au travers des centrales EPR (European Pressurised Réactors).

« Des pierres contre des fusils »
Le documentaire signé Nicole Le Garrec

Plogoff, février 1980.
Toute une population refuse l’installation d’une centrale nucléaire à deux pas de la Pointe du Raz, face à l’Île de Sein, dans cette baie d’Audierne ouverte sur l’Atlantique. Six semaines de luttes quotidiennes menées par les femmes, les enfants, les pêcheurs, les paysans de cette terre finistérienne, désireux de conserver leur âme. Six semaines de drames et de joies, de violences et de tendresses… L’épopée des gens du Cap Sizun, face aux pressions de notre société moderne.

Ce film a été présenté en version restaurée à Cannes Classics 2019
Voir ci dessous le Teaser de la version restaurée du documentaire signé Nicole Le Garrec  ( durée 1’26 »)
Au cinéma à partir du 12 février 2020

« Plogoff, des pierres contre des fusils ». Réalisation Nicole Le Garrec.
Jean Kergrist, le clown atomique.
Un habitant raconte.

Plogoff, des pierres contre des fusils ». Réalisation Nicole Le Garrec.
En 1980, Plogoff se soulève contre un projet d’implantation d’une centrale nucléaire. Mobilisation à Quimper pour l’ouverture du procès des manifestants arrêtés. Les maires arborent leur écharpe tricolore en bandoulière et… un lance-pierre autour du cou.

« Plogoff, des pierres contre des fusils », extrait. Réalisation Nicole Le Garrec.