Yannick Jaulin nommé aux Molières …

Parmi les quatre nommés à la 32e cérémonie des Molières, Yannick Jaulin fait entrer les langues régionales pour la première fois à l’académie des Molières. C’est « un sacré pied-de-nez » que vient de lui adresser cette académie. Le gars de Pougne Hérisson est nommé dans la catégorie « seul en scène », face à Pierre Notte, Noémie de Lattre et Pierre Richard … Hommage à celui qui nous fit côtoyer « Le Nombril du Monde » …

Un spectacle ? une rencontre entre l’expérience singulière d’un homme et la grande histoire des langues. Ca commence comme une conférence sur l’histoire de la langue française, de l’éradication des « patois » et file vers les enjeux plus profonds : la langue outil de domination, le lien de la langue maternelle aux émotions profondes, notre capacité ou pas d’accueillir les « autres » avec le dogme de la langue unique. Et puis la même histoire racontée en musique par Alain Larribet.

Un extrait de 1’48 »  from Théâtre Auditorium Poitiers on Vimeo.

Yannick Jaulin nommé aux Molières :
« Très heureux de ce pied de nez ! »

"Ma langue maternelle... " avait notamment été présentée à l'automne dernier aux Bouffes du Nord à Paris, parmi les vingt-deux représentations du diptyque « Ma langue mondiale ».
« Ma langue maternelle…  » avait notamment été présentée à l’automne dernier aux Bouffes du Nord à Paris.© (Photo NR, Sébastien Acker)

Le spectacle qu’il avait présenté notamment lors d’un marathon exceptionnel de 22 représentations en octobre au théâtre des Bouffes du Nord à Paris, en forme d’ode à la langue originelle, est d’ailleurs un condensé de sa carrière. En cela, la nomination est implicitement un très bel hommage en tout cas au parcours du conteur de Pougne-Hérisson, à l’origine du fameux Nombril du monde.

« Une surprise totale qui m’a d’abord sidéré… »

Yannick Jaulin, conteur Pougne-Hérisson

« J’avais un coup de mou, ce dimanche soir… quand j’ai reçu les félicitations de l’un de mes régisseurs qui m’a annoncé la nouvelle, vers 21h30, raconte Yannick Jaulin. Cela a été une surprise totale qui m’a d’abord sidéré, comme on a tous pu l’être pendant cette période de confinement. Je ne savais pas comment je devais réagir après avoir beaucoup cheminé ces dernières semaines sur ce retour à l’essentiel et à ma terre d’origine. En tout cas, je suis heureux de ce pied de nez et faire partie de ces quatre-là… parmi lesquels Noémie de Lattre a de grandes chances de l’emporter avec son très beau spectacle ».

Deux choses assez exceptionnelles à souligner, pour la nomination de Yannick Jaulin : c’est la première fois que la langue autochtone s’invite sous les ors et dans les boiseries de l’académie des Molières. Une belle vitrine pour le poitevin-saintongeais.

Autre fait très original et inédit : il figure dans la catégorie du « seul en scène » alors que Yannick Jaulin partage la scène avec Alain Larribet, cet émouvant ancien berger béarnais qui l’accompagne à la musique et au chant dans des profondeurs qui confinent parfois à l’incantion. Et finalement, on se dit que c’est logique tant ces deux-là font corps, ne faisant qu’un autour de cette fameuse langue maternelle. Autre fait insolite : pour la première fois, Covid oblige, la cérémonie se déroulera à huis-clos. Pour une fois qu’il est nommé… Yannick Jaulin en sourit : « Ça, c’est mon côté à contre-courant… »

« Cela me touche beaucoup cette reconnaissance à notre petit patois du Poitou », s’émeut en tout cas Yannick Jaulin, de cette pépite extraordinaire, tombée du ciel, comme ça, un dimanche soir quasi ordinairement triste de confinement.


Une vidéo de 2’12 » offerte le 12 mai dernier aux internautes de La Nouvelle République

Dans une introspection, depuis son confinement rennais le conteur poitevin-saintongeais a beaucoup réfléchi à cette surface de la reconnaissance nationale pendant qu’il chemine vers un retour à l’essentiel, vers la terre matrice, en circuit court, auprès du public qui le suit depuis toujours …

Cette réflexion profonde, c’est d’ailleurs tout l’objet de « Ma langue maternelle va mourir et j’ai besoin de vous parler d’amour, » nommé à cette 32e cérémonie des Molières qui se tiendra à huis-clos, diffusée le mardi 23 juin, en première partie de soirée sur France 2. …


Le grand défi de Yannick Jaulin aux Bouffes du Nord (Paris)

Une vidéo de 3’30 » ( octobre 2019)


Théâtre : le conteur vendéen Yannick Jaulin nommé aux Molières

Théâtre : le conteur vendéen Yannick Jaulin nommé aux Molières
Yannick Jaulin (ici photographié en août 2018, lors d’une représentation près d’Angoulême).© Crédit photo : Loïc Dequier / Archives « Sud Ouest »

Il est sélectionné pour « Ma langue maternelle va mourir et j’ai du mal à vous parler d’amour », une ode au parlange poitevin-saintongeais.
Dimanche soir, l’Académie des Molières a dévoilé la liste des nommés 2020, lors du journal télévisé de France 2. Heureuse surprise : le conteur vendéen Yannick Jaulin figure parmi les artistes retenus, dans la catégorie « Molière du seul(e) en scène », aux côtés de Pierre Notte, Noémie de Lattre et Pierre Richard.
Yannick Jaulin, qui a dû se produire dans tous les théâtres et (presque) toutes les salles des fêtes de Nouvelle_Aquitaine, est nommé pour « Ma langue maternelle va mourir et j’ai du mal à vous parler d’amour », spectacle qui fut joué 22 fois, en octobre dernier, au théâtre des Bouffes-du-Nord à Paris.

« Très heureux de ce pied de nez »

Cette ode au poitevin saintongeais fut réglée et peaufiné en janvier 2018 lors d’une résidence au théâtre du Péglé à Mont-de-Marsan (Landes). Elle a été saluée comme un « hymne à la diversité et à la différence ».

Le spectacle « Ma langue maternelle va mourir… » appelait une déclinaison, une suite intitulée « Causer d’amour », dont la toute première représentation fut donnée par un beau soir d’été 2018 à Dignac, près d’Angoulême (Charente). »Cela a été une surprise totale qui m’a d’abord sidéré […]. Je suis heureux de ce pied de nez et de faire partie de ces quatre nommés-là… parmi lesquels Noémie de Lattre a de grandes chances de l’emporter avec son très beau spectacle », a déclaré Yannick Jaulin, interrogé par nos confrères de « La Nouvelle République » (Deux-Sèvres).

 


Yannick Jaulin nommé aux Molières

Un article de  Marie-Noëlle Missud
p

Yannick Jaulin : "J'ai été très surpris d'être nommé " / © Yannick Jaulin
Yannick Jaulin : « J’ai été très surpris d’être nommé «  / © Yannick Jaulin

Le conteur patoisant Yannick Jaulin est nommé à la 32è cérémonie des Molières, dans la catégorie « Seul/e en scène » pour son spectacle « Ma langue maternelle va mourir et j’ai du mal à vous parler d’amour ».

C’est la nouvelle qui fait plaisir, un dimanche soir, post confinement. Une nomination inattendue, une reconnaissance pour un travail et une carrière. Yannick Jaulin, conteur patoisant, spécialiste du parlanjhe (patois du poitou-saintongeais) fait partie des quatres nommés dans la catégorie « Seul/e en scène » à la cérémonie des Molières.
Depuis sa maison à Rennes où il vit, il raconte, hilare : « J’ai été très surpris, je me suis demandé s’ils ne s’étaient pas trompés ! Cela arrive juste au moment où je songeais à arrêter d’aller dans les grandes salles. J’étais fatigué de me battre. « .
Avec un nom un peu long à retenir (« Ma langue maternelle va mourir et j’ai du mal à vous parler d’amour« ), Yannick Jaulin a pourtant attiré l’oeil et les oreilles du jury professionnel des Molières.
Le 23 juin prochain, il n’y aura pas de public dans la salle, ce sera une cérémonie très particulière. « C’est tout moi ça, c’est toujours de traviole  » s’amuse-t-il.
A lire aussiMolières 2020 : la liste des nommés dévoiléeCette nomination lui fait plaisir, mais le conteur garde la tête froide. A 62 ans, pas question de repartir en tournée n’importe comment, il a davantage envie de s’occuper de ses enfants.
Du rire, des bonheurs quotidiens au soleil dans un jardin, c’est aussi ça, la vie de Yannick Jaulin.Yannick Jaulin en spectacle à Échiré dans les Deux-Sèvres
Retrouvez le reportage que nous lui avions consacré en Novembre 2019, un sujet signé Alain Darrigrand, Francis Tabuteau et Alexia Rouy ; Intervenants : Yannick Jaulin (acteur conteur) et Alain Larribet (chanteur musicien béarnais)https://www.youtube.com/watch?time_continue=49&v=YRyf9cogScQ&feature=emb_logo


Repéré au siècle dernier dans la rubrique « Nos héros » du premier site internet du Fourneau …

Au « comptoir nomade » de Grains de folie 94, le « tenancier des mémoires » Yannick Jaulin fait part de ses talents de conteur. Il plonge le spectateur dans le village de Pougne-Hérisson, appelé également « le Nombril du Monde ». Ce serait un village poitevin dans lequel toutes les légendes du monde seraient nées. Yannick Jaulin raconte toutes ces histoires loufoques dans un drôle de patois.

Photo Jean Pierre Estournet [Grains de Folie 94 / Ouverture du Fourneau]

Et Yannick Jaulin en 1993 …

Teaser Pougne-Hérisson (1993)

[Spectacle Pougne-Hérisson en VOD] 📽Retrouvez les plus belles histoires de Pougne-Hérisson sur Viméo ➡️ https://vimeo.com/ondemand/spectaclepougneherissonPour se glisser dans le village et participer à l'élection de Miss Pougne-Hérisson, tout savoir sur la customisation optimale des R12 et monter le long de la couette de Persillette. Sacré programme !Les spectacles de Yannick Jaulin en VOD disponibles sur la chaîne Viméo : https://vimeo.com/user46029720/vod_pages 🔗

Publiée par Yannick Jaulin sur Lundi 25 février 2019

Spectacle Pougne-Hérisson en VOD] 📽

Retrouvez les plus belles histoires de Pougne-Hérisson sur Viméo ➡️ https://vimeo.com/ondemand/spectaclepougneherisson

Pour se glisser dans le village et participer à l’élection de Miss Pougne-Hérisson, tout savoir sur la customisation optimale des R12 et monter le long de la couette de Persillette. Sacré programme !