En Alsace, une ville de 13 000 habitants où le citoyen est roi …

Extrait d’un dessin de Louison

Jamais le fossé ne s’est autant creusé entre les représentants et les représentés … Raison de plus pour valoriser les expériences de terrain porteuses d’espoirs . A Kingersheim (Alsace), le maire Jo Spiegel travaille au quotidien depuis 20 ans  à transformer sa commune en « laboratoire de démocratie participative ».

Dans ce bourg de 13 000 habitants en banlieue de Mulhouse, élus, experts et habitants volontaires et tirés au sort débattent et co-construisent les projets de la commune . Parmi les réalisations, la  « Maison de la Citoyenneté » qui abrite les « États généraux permanents de la démocratie »…

« A Kingersheim , les habitants sont des acteurs », explique le maire Jo Spiegel, Concrètement, cela signifie qu’ils sont associés à toutes les décisions, en une forme poussée de démocratie participative instituée depuis 2005. « On invite les habitants, c’est le débat public institué », mais par contre, « on n’oblige pas, c’est une offre« .

« Cheminer ensemble , fertiliser les point de vue différents … La mutation viendra des territoires ! »

 « Le vote comme le début d’une démocratie continue … »

Démocratie participative : l’exemple de Kingersheim dans le Haut-Rhin

avatar

France 2France Télévisions / diffusé le

 


 

 

A noter :
Jo Spiegel est l’un des co-fondateurs de Place Publique (novembre 2018)

En savoir plus sur « Place publique »

A suivre …

 

 

 

2 réponses sur “En Alsace, une ville de 13 000 habitants où le citoyen est roi …”

Les commentaires sont fermés.